Mon corps, mon allaitement

mon allaitement, mon corps

LA NUDITÉ POUR SE RÉAPPROPRIER

Vouloir se réapproprier son corps, c’est logique et primordial.
Et si c’était aussi salutaire ?
Et si la nudité nous faisait prendre conscience du caractère à la fois unique et pluriel des corps ?
L’hypersexualisation nous renvoie à une caricature de la féminité, un modèle unique à suivre, une norme créée.
Se réapproprier notre corps nu, c’est aussi porter un regard objectif sur notre réalité d’humain et mieux s’appréhender. C’est reprendre le droit de disposer de son corps et de se montrer au naturel.
C’est aussi se réconcilier avec soi et faire fi des mythes qui nous empoisonnent.

Et c’est avant tout réaffirmer que :
– la perfection n’existe pas,
– mon corps est unique et que je n’ai pas besoin de le comparer aux autres,
– à moi de l’incarner comme bon me semble, avec ou sans poils/maquillage/talons…,
– mon corps évolue, se modifie. Il raconte mon histoire, il est l’album de ma vie.

MON ALLAITEMENT, MON INSTINCT

Se réapproprier son corps, c’est aussi revenir à sa nature première, à sa condition de mammifère.
Une société qui prône un modèle unique, aseptisé, uniformisé, nous fait perdre de vue d’où nous venons et ce que nous sommes. Nous ne sommes plus en lien avec nos ressentis, notre instinct. Nous suivons des manuels pour être de bons parents bienveillants. Parfois, nous absorbons les conseils de spécialistes erronés, de ceux qui ont de la légitimité. De Françoise Dolto à Marcel Rufo, l’allaitement a été bien maltraité. Notre nature mammifère également. Allaiter n’est pas montrer, c’est nourrir. C’est aussi renouer avec soi, avec une part souvent oubliée. C’est enfin un acte profondément archaïque et animal, avec des “normes” bien différentes de celles que nous connaissons.

Katherine Dettwyler (anthropolgue) met en lien l’allaitement humain et animale. Elle explique que « si les humains sèvrent leur progéniture sur le modèle des primates, en faisant abstraction des croyances et coutumes, la plupart des enfants devraient se sevrer entre 2,5 et 7 ans ».

MON ALLAITEMENT, MA FORCE

Pour Lydya Assayag, du Réseau québécois d’action pour la santé des femmes (RQASF), l’allaitement constitue une force féminine, une re-prise de pouvoir déroutante.
« Ce modèle est aux antipodes de celui [qu’on est habitué de voir] de la femme hypersexualisée qui joue un rôle de séduction où elle a besoin du regard des autres pour avoir une valeur. Cela peut surprendre et en laisser plusieurs perplexes.»

ET VOUS ?

Comment vivez-vous votre allaitement ?
A-t-il modifié votre façon d’appréhender votre corps ou votre vision de la vie ?
Avez-vous renoué avec votre part mammifère ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

POUR PROLONGER LA LECTURE...

Laisser un commentaire

À PROPOS

Claire, créatrice de L'Embrasse Cœur, des colliers d'allaitement éthiqueset originaux

CLAIRE - L'EMBRASSE CŒUR

Bienvenue sur mon blog !
Ici, je vous présente des astuces et des conseils autour de l’allaitement.
Je vous partage également mes réflexions et mes coups de cœur.
Bonne visite !

POUR NE RIEN MANQUER

Soyez informés des nouveaux articles directement dans votre boite mail !

INSTAGRAM

Instagram a renvoyé des données non valides.

LA BOUTIQUE EN LIGNE

Visitez la boutique en ligne !

Blog vers boutique
odio eget et, consectetur diam mattis massa quis, dapibus nunc