Mon corps, mon arme

nudité et féminisme

HYPERSEXUALISATION ET FÉMINISME

La nudité féminine comme vecteur de messages et de convictions ne date pas d’hier (ni des femen).
Qu’il s’agisse d’interpeller ou de lutter contre la censure, elle est une arme pacifique déroutante. Un moyen d’expression récurrent dans l’histoire du féminisme. Le corps de la femme est hypersexualisé, codifié dans les médias, surexploité en marketing. La société aime qu’il soit contrôlable et qu’il ne sorte pas de la norme imposée. Lorsque les femmes se réapproprient leur corps à des fins militantes, alors celui-ci  s’incarne et se libère. Il n’est plus “contrôlable” par la société. Le sein n’est plus sexuel ou maternel…
Imaginez le désordre si plus rien ne rentre dans les cases !

NUDITÉ ET FÉMINISME : AUX ORIGINES

On peut penser que le sein militant vient des Femen. Et pourtant, il n’en est rien !
Connaissez-vous la tradition africaine du « Setshwetla » ? Cette expression signifie “manifestation nue”.
Lors de ces manifestations, les femmes utilisent leur corps comme forme de résistance. Elles se montrent seins nus pour protester, un acte très fort car il est tabou de se déshabiller en public.

Le Setshwetla a notamment été utilisé, dans les années 20 et 30 :
– pour dénoncer l’empiètement de l’Etat sur les terres publiques au Kenya,
– par des mères de prisonniers nigérians pour dénoncer la disparition de leurs enfants,
– contre l’imposition coloniale britannique au Nigéria.
Plus récemment, en 2002, au Nigéria encore, des femmes ont menacé de se dévêtir pour lutter contre la pollution industrie pétrolière. Elles ont paralysé l’installation pétrolière pendant 8 jours, les ouvriers ayant abandonné leur poste. Ces derniers craignaient qu’il ne leur arrive un malheur s’ils voyaient leur corps nu.

LA NUDITÉ POUR INTERPELLER

Nudité et activisme

La nudité utilisée comme forme d’activisme politique et artistique déroute. Les codes et les normes ne sont plus respectées. Là, c’est la femme qui décide de montrer. Le sein dérange, il n’est plus dans les cases assignées : soit nourricier, soit sexuel. Il devient héroïque, militant, revendicatif, fédérateur.
Le message est fort et politique : assumez votre nudité, ne vous préoccupez pas du désir qu’elle suscite, attirez l’attention et dérangez, choquez…
Pendant des années, le féminisme a lutté pour que les femmes ne soient pas considérées comme des objets ou de la marchandise. Avec la nudité se dessine une réappropriation du corps à des fins militantes : j’utilise mon corps pour faire passer un message !

Mon corps m'appartient

Le mouvement des Femen nait en 2008 à Kiev. Il est initialement créé pour empêcher l’Ukraine d’attirer en masse des touristes sexuels. Il utilise les manifestations nues et l’utilisation de slogans peints sur la poitrine pour ses revendications.. Le slogan devient rapidement  : « mon corps m’appartient, j’ai le droit d’en disposer comme je le veux ». Les actions des Femen ont divisé l’opinion publique.  Certains pensent qu’elles entretiennent le jeu des médias en utilisant la sexualisation et l’objectification du corps féminin. Ou encore qu’elles sont contestables. On se souvient de cette Femen allaitant un bambin en public pendant le discours du pape pour défendre l’avortement et le droit des LGBT.

LA NUDITÉ VS LA CENSURE : FREE THE NIPPLE

Free the nipple (“libérer le téton”) est lancée en 2014 par Lina Esco. Réalisatrice, elle souhaite montrer l’absurdité de  la loi new-yorkaise. Elle décide alors de réaliser  un docu-fiction, “Free the nipple”, sur un groupe de femmes osant défiler nues à New-York. Car s’il est légal  de se promener seins nus en public depuis 1992, les arrestations subsistent. Le mouvement s’amplifie et reçoit le soutien de  personnalités, telle Naomi Campbell. L’utilisation du hashtag #freethenipple devient viral sur les réseaux sociaux. Le mouvement est encore très actif.
En 2015, le mouvement #brelfies prend le relais. Des femmes décident de poster massivement des selfies d’allaitement pour lutter contre la censure sur Facebook.

ON TERMINE EN MUSIQUE ?

Avec sa chanson “La Grenade”, Clara Luciani porte un message féministe. Elle résume à sa façon la force du corps féminin.   “Sous la rondeur et le côté rassurant du sein se cache la puissance sous-estimée des femmes”.

NUDITÉ ET FÉMINISME : ET VOUS ?

Connaissiez-vous le Setshwetla ?
Que pensez-vous de la nudité comme moyen de revendication ?

Cet article vous intéresse ? Épinglez-le sur Pinterest !

Le féminisme utilise la nudité pour interpeller. Un moyen d'expression pas si récent et plein de sens. Le Setshwetla, vous connaissez ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

POUR PROLONGER LA LECTURE...

Laisser un commentaire

À PROPOS

Claire, créatrice de L'Embrasse Cœur, des colliers d'allaitement éthiques et originaux

CLAIRE - L'EMBRASSE CŒUR

Bienvenue sur mon blog !
Ici, je vous présente des astuces et des conseils autour de l’allaitement.
Je vous partage également mes réflexions et mes coups de cœur.
Bonne visite !

POUR NE RIEN MANQUER

INSTAGRAM

Instagram a renvoyé des données non valides.

LA BOUTIQUE EN LIGNE

Visitez la boutique en ligne !

Blog vers boutique
facilisis elementum efficitur. velit, adipiscing id, vel, sed dapibus porta. mattis dolor.