beauté naturelle, tous les corps sont beaux

Exit la beauté naturelle ! Le corps est formaté par notre société.
Paradoxalement, il est devenu à la fois objet sexualisé de marketing et tabou à cacher du regard.
Comme tout ce qui est caché, et mis de côté, gravitent, autour de la nudité, mythes, fantasmes et phobies. Parfois dus à une méconnaissance, parfois à l’éducation, parfois à des traumatismes…
Pour s’en sortir, il faut réussir à mieux s’apprécier, à aimer son corps et à accepter les émotions qui nous traversent. Pas franchement évident vu le contexte…
A moins de changer la norme actuelle… et pourquoi pas de la supprimer complètement !
Alors pourquoi ne pas se réapproprier la nudité et redéfinir notre norme collective ?

UNIFORMITÉ ET NORME

Revenons à cette fameuse norme, celle qui nous voudrait tous calibrés comme les pommes du supermarché. Celle qui photoshope, retouche, gomme.
Celle qui nous empêche de nous sentir nous-même et voudrait nous amener vers un idéal esthétique dicté.

L’uniformité est-elle la norme ?
L’uniformité est-elle le beau ?

Je crois en la beauté du réel, une beauté synonyme de diversité. Celle qui montre les corps dans toutes leurs singularités, leurs spécificités, en angles et en courbes. Celle qui montrer à quel point nous sommes différents. Essayer d’imposer une norme est inadapté, contre-nature. La nature, elle-même, est faite d’imperfections et d’irrégularités. La réalité est qu’il n’existe pas de norme, que la beauté est suggestive. Je crois en une singularité des êtres et une pluralité des corps.

SE RÉAPPROPRIER LA "NORME"

Quand cessera le diktat d’une forme d’esthétisme (tantôt filiforme tantôt en rondeurs selon les époques) ?
Et si ce que nous voulions, c’était de la nudité qui nous ressemble ? à laquelle on puisse s’identifier ?
Aimons nous rêver d’un physique inaccessible et qui nous détourne de la bienveillance que l’on devrait avoir avec notre propre corps ? Quelle normalité souhaitons nous transmettre à nos filles ? Quel perception du corps ?

LA BEAUTÉ (NATURELLE) EST DANS LA DIVERSITÉ

Des photographes oeuvrent à montrer le corps tel qu’il, à aller à contre-courant de ces normes usantes.
Un vrai contrepied aux photos que l’on nous assène dans les magazines et dans les couloirs du métro.

The Nu Project

En 2005, Matt Blum lançait The Nu Project. L’objectif était de capturer la beauté des femmes au naturel et à travers le monde : sans vêtement, sans maquillage, et à la lumière naturelle. Depuis, deux livres sont sortis, intitulés Beauty in Every Body (volumes 1 et 2). Et le projet se poursuit. Il est toujours possible de s’inscrire pour y participer.

beauté naturelle chez The Nu Project

Jade Beall

Jade Beall est une photographe que j’aime beaucoup.
Elle fait partie de ces artistes qui souhaitent opposer des images « vraies » aux images retouchées.
Elle réalise des séries ayant toutes en commun le corps et les modifications qu’il subit : allaitement, maternité, corps qui vieillit. Une beauté naturelle hors-norme !

La photo peut être représentation du réel, mais aussi outil thérapeutique.
On peut choisir d’utiliser le nu artistique pour se libérer de ses complexes et se rapprocher de ce que l’on connait : des corps comme le notre, qui traversent le temps et les aléas.

Beauté naturelle avec les photos de Jade Beall

REDÉFINISSONS NOTRE NORME COLLECTIVE

Ce qui est à modifier, c’est le regard porté sur le corps, mais aussi notre norme collective bien ancrée.
Plus nous serons habitué-es à côtoyer des scènes d’allaitement par exemple, plus cela deviendra notre norme.
Ainsi disparaitront les fausses croyances…

Portées aux nues, un docu sur un autre regard sociétal

Portées aux nues est l’exemple d’une norme collective différente, d’un autre possible. Ce documentaire nous immerge dans les vestiaires d’une piscine municipale en Islande. Un lieu anodin dans lequel les femmes se croisent avant d’entrer dans la piscine (en maillot). Dans ce reportage photo qui date de 2008, se dévoile une société avec un rapport au corps bien différent du notre. L’acte fait parti du quotidien. C’est un instant naturel.

Les Sparrow Folk, de l'humour pour dénoncer les fausses croyances

Allaiter en public, ce n’est pas sortir ses seins à pampilles et les agiter pour en informer la population alentour. La plupart du temps, rien n’est perceptible. Dénoncer les mythes, c’est aussi une façon de redéfinir notre norme (même si la route sera longue…).
Autant en rire !
[« Tout le monde sait que les jeunes mères sont des exhibitionnistes, elles profitent de chaque occasion pour gâcher ta journée avec leurs tétons » ! (Juliet Moody et Catherine Crowley).]

Cet article vous intéresse ? Épinglez-le sur Pinterest !

La beauté est dans la diversité, pas dans la norme qu'on nous impose. Redéfinissons la norme et dénonçons les fausses croyances.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *