Don de lait maternel : Laure nous partage son expérience

Laure, 39 ans, est maman d’une petite Alice de 2 mois, et de deux aînés nés d’une précédente union, Claire (9 ans) et Paul (7 ans). Elle vit en Charente Maritime, à Saintes. L’allaitement s’est fait naturellement pour ses trois enfants. Bien accompagnée à la maternité, le don de lait maternel s’est aussi imposé comme une évidence… pour aider et faire sa part de colibri à sa manière.

DANS QUEL ÉTAT D'ESPRIT ÉTAIS-TU ENCEINTE ? AVAIS-TU DÉJÀ ENVIE D'ALLAITER ?

Avant mon premier enfant, je n’avais pas vraiment imaginé ce que pouvait être l’allaitement maternel. J’avais lu beaucoup d’ouvrages sur l’accouchement naturel. J’étais du coup sensibilisée à l’importance de la première tétée mais je n’avais pas d’objectifs spécifiques. Avec Claire, mon aînée, allaiter a été une évidence, mais aussi la seule façon d’apaiser ce nouveau-né très sensible. Pour mes trois enfants, les débuts ont été faciles, juste un peu douloureux au niveau des bouts de sein. Je trouve l’allaitement pratique pour bouger au quotidien sans trop de matériel, économique et tellement fort dans le lien avec l’enfant. Comme le disait mon grand-père en voyant ses 4 filles au sein : “c’est beau, un bébé qui tète!”. J’ai allaité exclusivement chacun de mes aînés 18 mois (avec sevrage décidé par l’enfant à chaque fois). Pour ce troisième bébé, je ne sais pas encore.

COMMENT AS-TU CONNU LES LACTARIUMS ET LE DON DE LAIT MATERNEL ?

Pour mes aînés, j’ai accouché à Cognac dans un hôpital labellisé “ami des bébés”. Cet hôpital prônait l’allaitement, mais aussi le don de lait maternel.

QU'EST-CE-QUI T'A DONNÉ ENVIE DE DONNER TON LAIT ? T'ES-TU CONCERTÉE AVEC LE PAPA ?

J’ai eu envie d’aider des mamans et des bébés prématurés, envie de donner le meilleur aux nouveau-nés. Je ne donne pas mon sang, je tourne de l’œil dès que je vois le mien… Alors donner mon surplus de lait, c’était faire une bonne action et m’enlever cette culpabilité de ne pas faire plus pour les autres. Je suis très fière de participer à ma façon.
Le papa a été attentif à mes souhaits, aussi bien pour l’accouchement que pour l’allaitement exclusif. Il veut le meilleur pour sa fille. Il a suivi ma décision de don de lait maternel, sachant que je l’avais déjà fait pour mes aînés et que ça s’était bien passé.

COMMENT S'EST PASSÉE LA PRISE DE CONTACT ? COMMENT AS-TU ÉTÉ "SÉLECTIONNÉE"?

En 2011, J’ai pris contact avec le lactarium du CHU de Bordeaux. J’ai eu un entretien, un questionnaire (que j’ai dû remplir pour chacun de mes enfants ) pour savoir si j’étais une personne “à risque” (tabac, alcool, maladies) et une prise de sang. La professionnelle du lactarium était très gentille. Elle a pris le temps de discuter avec les mamans qui souhaitaient devenir donneuses. Sur toute la durée de cette expérience lactée, je n’ai eu que deux référentes différentes.

COMMENT ÇA SE PASSE CONCRÈTEMENT ?

La référente passe tous les mois (environ) pour récupérer le lait que je conserve précieusement au congélateur avec un étiquetage spécifique. Un biberon doit avoir au moins 90ml pour être accepté dans la collecte.  Le lactarium s’est toujours montré rassurant : un bébé prématuré n’a besoin que de 10ml pour un repas. Alors peu importe la quantité, donner son lait maternel est déjà d’une grande aide.

DE TON CÔTÉ, AS-TU MIS EN PLACE UNE ROUTINE ?

En 2011, la référente m’avait déconseillée le tire-lait électrique. Elle m’avait encouragée à utiliser plutôt un recueil lait en verre. Ce dispositif s’utilise sur le sein libre pendant la tétée du bébé. Au début, je trouvais ça très barbare, car ça pince fort le téton. Mais, au fil des jours, j’ai pu mieux comprendre mon allaitement : les écoulements, les jets… Ou encore évaluer ce que mange mon bébé sur l’autre sein. Je n’ai pas de routine, je fonctionne au ressenti, lorsque je sens que j’ai les seins bien gonflés. Je ne donne surement pas énormément, mais c’est fait en “collaboration” avec mon bébé, en respectant son propre rythme. Alice, ma dernière, aime téter allongée. Dans ce cas, le dispositif ne fonctionne pas. Alors, je repousse le don à un autre moment de la journée, quand je sais qu’elle acceptera de téter assise.

Laure allaite Alice et fait don de son lait maternel au lactairum

Laure et Alice

ES-CE CONTRAIGNANT ?

Pour moi,  la contrainte, c’est de bien nettoyer les dispositifs, mettre les ustensiles à tremper dans un désinfectant, puis surveiller les dates de conservation  du lait (48h au réfrigérateur) avant de le congeler. On peut regrouper plusieurs tétées pour remplir le biberon de 240 ml donné par le lactarium, mais en laissant refroidir le lait tout juste tiré avant de le mélanger à celui du frigo. Ça demande un peu d’organisation pour gérer les différents récipients.

EN AS-TU PARLÉ À TES PROCHES ? QU'EN ONT-ILS PENSÉ ?

J’en parle très facilement. Les gens sont admiratifs. Par contre, je ne connais pas dans mon entourage de maman qui allaite et qui ait franchi le pas.

QUELLE ÉMOTION OU SOUVENIR GARDES-TU DE CETTE EXPÉRIENCE ?

J’ai une grande gratitude. En apprenant à donner, j’ai appris à produire, à gérer pour mes enfants, notamment au moment de la reprise du travail. Je n’ai jamais eu à leur acheter du lait en poudre. Et puis, il y a l’image du visage de mon bébé qui tète mon sein, un pur bonheur : la douceur, l’amour, la plénitude.

AS-TU DES CONSEILS OU DES ASTUCES POUR LES MAMANS QUI AIMERAIENT AUSSI FAIRE UN DON AU LACTARIUM ?

Je leur conseille de se passer du tire-lait et d’opter pour un système de recueil lait adapté à leurs besoins et à bébé.

LE MOT DE LA FIN !

Mon mot de la la fin est “partage” : partage avec votre bébé, avec tous les bébés hospitalisés et partage d’expérience entre mamans.

Vous êtes maman donneuse ou d'un bébé prématuré qui a bénéficie d'un don de colostrum les premières semaines et vous souhaitez apporter votre témoignage ? Vous souhaitez partager votre expérience lactée et participer à promouvoir l'allaitement maternel ? N'hésitez pas à nous contacter par mail !

Cet article vous intéresse ? Épinglez-le sur Pinterest !

Citation du témoignage de Laure sur le don de lait maternel, épingle pinterest

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *